logo anateepSécurité et qualité
du transport de jeunes
logo vivre ensemble marianne webLogo Ministere Education Nationale web

Membres partenaires

logo ubitransportLogo Maiflogo Iveco Bus

Pénurie de conducteurs : un plan d’actions annoncé

Imprimer

Le 24 août, Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, Pap Ndiaye, ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse et Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, ont reçu les fédérations professionnelles, Régions de France et le Groupement des autorités responsables de transport (Gart) pour faire le point sur la rentrée du transport scolaire qui s’annonce difficile du fait d’un manque cruel de conducteurs. À l’issue de la réunion, le ministère des transports a précisé dans un communiqué que cela « ne conduira pas dans la quasi-totalité des cas à des suspensions de dessertes » grâce aux mesures d’urgence comme la mobilisation d’agents des régions, la réaffectation de conducteurs ou la réorganisation de circuits, qui permettent en effet de « sécuriser presque partout l’organisation de la rentrée 2022 ».

Pour ce qui relève du plus long terme, avec l’objectif affiché de pallier les difficultés structurelles de recrutement dans le secteur, les trois ministres ont esquissé les contours d’un « plan d’actions ». Selon le communiqué, « ce plan doit permettre, avec le concours des organisations professionnelles et des Régions, d’approfondir les différentes démarches engagées et de déployer des actions complémentaires pour faciliter l’accès à la profession et aux formations, améliorer l’organisation et les conditions de travail des conducteurs, adapter le cas échéant les modalités de passation des marchés de transports scolaires ». Un effort particulier pourrait être fait sur la fluidité et l’accompagnement de l’entrée de nouveaux conducteurs dans la profession (mise en place de la conduite encadrée à 16 ans…), sur la visibilité et l’attractivité du métier (charte de développement de l’emploi et des compétences…), etc.
Les organisations invitées étaient globalement satisfaites des annonces ministérielles. L’organisation OTRE et Régions de France se félicitent par exemple de la « volonté du gouvernement » de travailler à la clarification des conditions de cumul emploi/retraite ou emploi public/privé et de « faciliter avec Pôle emploi les mesures de reconversion vers le secteur des transports ». La FNTV, quant à elle, se réjouit que « dès cette année, les concertations entre les autorités académiques et les autorités organisatrices de la mobilité seront renforcées. Le Ministre de l’Education Nationale s’est engagé à tirer les enseignements des expérimentations en cours dans plusieurs Régions de décalage des entrées et sorties des établissements scolaires afin de favoriser les enchainements de circuits ».