logo anateep
Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public
logo anateep
Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public
ta2019 carreCampagne 2019-2020

Un Land ne peut lier la prise en charge du transport scolaire à une condition de résidence

Le 2 avril 2020, la Cour de justice européenne a considéré que le Land de Rhénanie-Palatinat ne peut lier la prise en charge du transport scolaire d’un élève à...

Lire la suite...

Le délai de délibération pour le transfert de la compétence "mobilités" est repoussé de trois mois

En application de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19,qui lui en a donné l'habilitation, le gouvernement a pri...

Lire la suite...

Communiqué de presse ANATEEP du 23 mars 2020

Port de la ceinture dans les cars : les "nudges" primésLa Sécurité routière organisait, pour la quatrième année consécutive, le concours innovation, qui vise à...

Lire la suite...

logoversed
petitlogo men 2017 petitlogo_mindscr
logo-iveco-bus logo adf 2016
arf anateep 2016Michel Neugnot et Nicole Bonnefoy


Mardi 22 mars 2016, une délégation de l’ANATEEP, emmenée par sa Présidente, la Sénatrice Nicole Bonnefoy, a été reçue au siège de l’Association des régions de France (ARF) par Michel Neugnot, Président de la commission "Mobilités" de l’ARF, et ses conseillers. L’objectif de la rencontre était à la fois de faire connaissance, avant le grand transfert de compétences qui impactera l’organisation des transports scolaires en 2017, mais aussi d’échanger sur les orientations et choix des régions dans le cadre de la régionalisation (loi NOTRe) à venir.
Les deux structures ont pu mesurer leurs nombreux points de convergence sur des aspects aussi essentiels que :

- La proximité du service public au bénéfice des familles, avec la confirmation du rôle important que seront amenés à jouer les actuels organisateurs locaux de transport scolaire ;

- La volonté de l’ARF de considérer le dossier « transport scolaire » d’une manière non seulement technique mais dans une logique globale, incluant les aspects éducatifs ou de formation ;

- La vigilance nécessaire des régions dans le maintien d’un réseau de transporteurs indépendants, d’implantation locale ou régionale, afin d’assurer un tissu économique infra-régional dynamique, au meilleur coût pour la collectivité, et donc des familles ;

- La demande d’un transfert financier concomitant à celui des compétences, prenant en compte l’ensemble des dispositions actuelles qui assurent la qualité et la sécurité du transport scolaire (notamment l’accompagnement et son financement).

L’ANATEEP a enfin rappelé sa demande de gratuité du transport scolaire pour les familles, l’association considérant qu’il y a gratuité quand les parents ont à leur charge au maximum 5 % du coût total annuel moyen, soit environ 50 euros par an («contribution citoyenne de responsabilisation»).

solidaritelaique