logo anateep
Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public
logo anateep
Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public
ta2019 carreCampagne 2019-2020

Le déconfinement s’accélère

Le Premier ministre Edouard Philippe et son gouvernement ont présenté ce jeudi 28 mai, lors d'une conférence de presse, la phase 2 du déconfinement, qui va s'en...

Lire la suite...

Déconfinement et transport : le dernier décret

Le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 a été amendé pendant le long week-end de l’Ascension par le décret n°2020-604 du 20 mai 2020 (JO du 21 mai) prescrivant les...

Lire la suite...

Déconfinement et transport : nouveau décret

Le décret du 23 mars 2020 modifié est abrogé par le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie...

Lire la suite...

logoversed
petitlogo men 2017 petitlogo_mindscr
logo-iveco-bus logo adf 2016
2020 ts suspendusFace à la « plus grave crise sanitaire depuis un siècle » dans le pays, le chef de l‘État a annoncé notamment la fermeture des crèches et de tous les établissements solaires à compter de lundi 16 mars « jusqu’à nouvel ordre ». Cette mesure marque le passage –même si Emmanuel Macron ne l’a pas formellement admis- au stade 3 de la pandémie, cette phase où le virus circule de façon active sur l'ensemble du territoire. Au lendemain de l’allocution du Président, le ministre de la santé a précisé que « la durée de fermeture des établissements scolaires sera la plus courte possible. C'est un déchirement de devoir en arriver à fermer des écoles, des crèches et des universités (...) au minimum 15 jours ».

Le transport scolaire sera donc suspendu dès lundi 16 mars et au moins jusqu’à début avril et le début des vacances scolaires de la première zone. Cette suspension générale est totalement inédite depuis le début des années 1960, époque où le transport scolaire s’est développé. Même si les transports publics sont maintenus, « pour ne pas bloquer le pays » selon Emmanuel Macron, les déplacements professionnels ou privés doivent être limités « au strict nécessaire ».

Le COVID-19 impacte donc sévèrement les transporteurs. Outre l’Etat, les régions et les autorités organisatrices de la mobilité, contractuellement liées aux opérateurs, vont être sous pression… pour soutenir le secteur.

solidaritelaique