logo anateep
Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public
logo anateep
Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public
ta2019 carreCampagne 2019-2020

Congrès FNTV 2019 : l’ANATEEP présente à l’atelier "Transport scolaire"

La sénatrice Nicole Bonnefoy, Présidente de l’ANATEEP, n’ayant pu intervenir au Congrès de la fédération professionnelle pour cause de nomination en tant que r...

Lire la suite...

"Transport Attitude" : un lancement réussi

Le 26 septembre, à Chabeuil (Drôme), Nicole Bonnefoy a lancé officiellement la 33ème édition de la campagne nationale de l’ANATEEP, «Transport Attitude», en pr...

Lire la suite...

L’ANATEEP accueille UBITRANSPORT comme membre partenaire

Face à l’émergence de nouveaux décideurs, mais aussi de la restructuration profonde de la carte intercommunale, l’ANATEEP a profondément renouvelé ses structur...

Lire la suite...

logoversed
petitlogo men 2017 petitlogo_mindscr
logo-iveco-bus logo adf 2016
Le Parlement a définitivement adopté, jeudi 26 juin, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le projet de loi qui autorise le gouvernement à légiférer par ordonnance sur de nouveaux délais pour la mise en accessibilité pour les handicapés des lieux et transports publics. Déjà adopté au Sénat, le texte voté à l'Assemblée est une version résultant des travaux de la commission mixte paritaire.

En matière de transport scolaire, le texte voté autorise le Gouvernement à prendre toute mesure relevant du domaine de la loi afin :
« Article 2-1 - D'adapter les obligations relatives à l'accessibilité des services de transport public de voyageurs prévues par le code des transports :
d) En définissant un régime spécifique de mise en œuvre de l'obligation d'accessibilité du service de transport scolaire prévu à l'article L. 3111-7 du même code, prenant en compte les modalités de scolarisation des personnes handicapées arrêtées en application de l'article L.112-2 du code de l'éducation ».

L'ANATEEP se félicite que la proposition qu'elle a défendue, lors des travaux de préparation de la loi d'habilitation menés sous l'égide de la sénatrice Anne-Lise Campion et de la déléguée ministérielle à l'accessibilité, Marie Prost-Coletta, ait été reprise et qu'un régime spécifique soit adopté par le Parlement. Ainsi, il sera fait la démonstration qu'on peut concilier les principes d'une société inclusive pour les jeunes en situation de handicap, avec néanmoins la prise en compte des contraintes organisationnelles et financières des organisateurs de transport scolaire.

Concrètement, il y aura bien l'élaboration d'un agenda d'accessibilité programmée (Ad'AP) spécifique « Transports scolaires » par les autorités organisatrices de transport (AOT) qui devra intégrer : les possibilités de transport accessible offertes sur le territoire aux élèves et étudiants handicapés ; les modalités spécifiques à mettre en œuvre pour le déploiement du projet personnalisé de scolarisation (PPS) de l'élève, projet naturellement validé par la MDPH. Ce PPS pourra donc être mis en œuvre au moyen de deux solutions « transport » : soit par des dispositions permettant l'utilisation d'un service à titre principal scolaire (SATPS) dans le cas d'une scolarisation dans le respect de la carte scolaire et à temps plein, lorsque la famille le souhaite ; soit dans tous les autres cas, par du transport adapté ou par l'application de l'article R213-13 du code de l'éducation. Comme avant...

Le texte adopté

solidaritelaique