logo anateep
Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public
logo anateep
Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public
ta2019 carreCampagne 2019-2020

Nouveau site internet ANATEEP.FR le 1er août 2020

Ce site internet est en "pause" jusqu'au 1er AOUT, date de l'activation d'une nouvelle version. Merci pour votre compréhension.

Lire la suite...

1er et 8 août 2020 : transport d'enfants interdit

Par arrêté du 9 décembre 2019, le transport en commun d'enfants sera interdit sur l'ensemble du réseau routier les samedis 1er août et 8 août 2020 de zéro à vin...

Lire la suite...

Le réveil du transport scolaire après le 22 juin 2020

Selon un communiqué de presse d’Ubitransport* publié le 23 juin, avec le retour obligatoire des élèves dans les écoles et collèges le lundi 22 juin, le transpor...

Lire la suite...

logoversed
petitlogo men 2017 petitlogo_mindscr
logo-iveco-bus logo adf 2016
Rythmes scolaires et transport : l'urgence est à la concertation

Consacré aux conséquences prévisibles de la réforme des nouveaux rythmes scolaires engagée par le gouvernement depuis la rentrée 2013, le séminaire national annuel de l'Association nationale pour les transports éducatifs de l'enseignement public (ANATEEP), mercredi 29 janvier 2014, a permis aux 110 participants, pour la plupart autorités organisatrices de transport (AOT) -30 conseils généraux, 15 communautés, 3 syndicats mixtes, nombreux organisateurs de proximité- d'échanger autour de bonnes pratiques présentées par les intervenants. Jean-Paul Delahaye, Directeur général de l'enseignement scolaire (DGESCO), avait tenu à venir personnellement rappeler qu'au-delà des conséquences pratiques en termes de transport - il fait toute confiance aux AOT dans ce domaine - , la réforme des rythmes scolaires « est un outil pour améliorer notre système scolaire, qui creuse les inégalités au lieu de les réduire ».
Les praticiens du transport de personnes, notamment scolaires, présents dans la salle ont pu constater qu'entre les principes et la réalité quotidienne de leur travail, il existe de nombreuses zones de flou... les conséquences financières notamment étant loin d'être toutes anticipées, ni même bien identifiées. La seule certitude, tirée des présentations et des échanges venus de la salle, concerne la nécessité d'anticiper et de mobiliser en amont les élus et techniciens « transport » afin d'expliquer concrètement à la communauté éducative ce qu'il est possible ou non de faire. Mais cela prend du temps ! L'urgence est donc dans la mise en œuvre (fin février, les DASEN auront validé la majorité des projets !) ou dans l'approfondissement de la concertation avec les différents partenaires, au premier rang desquels l'administration de l'Education nationale.


solidaritelaique